Architecture et Urbanisme (photos aériennes)

La photo aérienne par drone aide architectes et promoteurs.

Elle permet de visualiser l’impact d’une future construction sur l’environnement.  On prend alors une photo aérienne du terrain vierge dans lequel l’infographie va inclure la vue virtuelle du bâtiment projeté.

Par le même procédé les promoteurs peuvent pré-vendre le bien immobilier sur photos et plans (VEFA). Souvent VisionAir complète le dossier par une vue des terrasses ou des balcons grâce au mât télescopique.

Souvent il est demandé et/ou proposé différentes hauteurs, plusieurs angles de vues. C’est généralement le donneur d’ordre (architecte, urbaniste ou promoteur) qui choisit alors ce qui lui convient le mieux.

Aujourd’hui avec le drone, il est possible de réaliser la plupart des vues sans difficulté. En zone urbaine, un délai d’une à deux semaines doit être respecté pour informer la préfecture et obtenir un éventuel arrêté municipal.
Beaucoup des vues présentes ici ont été réalisées par cerf-volant. De 2007 et 2011 VisionAir réalisait ainsi les photos aérienne avec succès, même en agglomération.

Il est à noter que ni le mât télescopique ni le cerf-volant ne nécessitent d’autorisation des autorités.

Règlementation Drone :
Il est bien évident que VisionAir ne travaille qu’une fois les accords obtenus. La DGAC impose en effet de se coordonner entre utilisateurs de l’espace aérien. Une demande doit être adressée à la préfecture du lieu où vont se produire les prises de vues au moins 5 jours ouvrables avant le vol. Ensuite, plusieurs communes imposent un arrêté municipal d’occupation du domaine publique avec un éventuel plan de circulation. Enfin le propriétaire du lieu doit avoir été prévenu…
En cas d’ennui, la responsabilité de l’opérateur sera engagée.

VisionAir est un exploitant déclaré sous le n°ED235 auprès de la DGAC depuis 2011 et même avant en tant qu’opérateur en ballon hélium. La compagnie d’assurance est MMA-Pro-PME contrat n° 140114157G.  Georges CATELAND télépilote instructeur Titulaire du brevet théorique ULM N° IUL/AQ/14-003.